Las Provincias a publié le 22 mai 2014 un article acerbe signé par José Forés Romero , dans lequel il souligne le bon positionnement de la gastronomie valencienne et, au sein du secteur, les « établissements qui se sont installés dans des espaces uniques tels que les musées, les institutions et les associations professionnelles, en leur fournissant une offre qui attire un large public ».

Dans l’article Aquí también se come – Museos o Institutos de Valencia albergan en su interior restaurantes de nivel, Forés Romero passe en revue les pionniers qui ont eu la vision de s’installer dans ces espaces, parmi lesquels se trouve le restaurant L’Atmosphere :

Nous citons textuellement un extrait de l’article :

« …Bien manger, une gastronomie de haut niveau dans des espaces culturels ou d’intérêt académique, comme c’est le cas de l’Institut français de Valence. Situé dans la rue Moro Zeit, il se cache dans un de ces coins conviviaux, confortables et tranquilles où, en plus, on peut déguster une cuisine française élaborée à des prix très compétitifs, et c’est la mission qu’a reçue son directeur il y a huit ans.

« Le directeur de l’époque m’a demandé d’être une référence et pas seulement une autre, et c’est ce que nous faisons », explique Emmanuelle Malibert.

Le restaurant ouvre ses portes deux soirs par mois avec des dîners gastronomiques accompagnés de vins français, même s’il s’ouvrira prochainement aux vins de Valence. Emmanuelle Malibert met également l’accent sur son type de cuisine : « Nous sommes une cuisine du monde avec une touche française »… ».

Nous vous invitons à lire l’article complet à l’adresse suivante :

http://www.lasprovincias.es/valencia-ciudad/201405/22/aqui-tambien-come-20140522214727.html